CCI Ardèche
Accueil > Développement des entreprises > Ils l'ont fait avec la CCI > Germandré : Itinéraire d’un bouquet de violettes
Germandré cosmétic Vals Les Bains
décembre 2020

Germandré : Itinéraire d’un bouquet de violettes

Découvrez Germandré cosmétic, laboratoire de formulation, de fabrication et de conditionnement de produits cosmétiques, pharmaceutiques et de compléments alimentaires. Son dirigeant, Philippe Journet, accompagné d'une équipe impliquée raconte l'histoire de cette « manufacture qui a tout d'une grande ! »

Petit chêne deviendra grand

 
« Ça a démarré par un bouquet de violettes il y a 50 ans » sourit Philippe Journet, dirigeant du laboratoire. La passion d’un pharmacien d’Aubenas pour l’herboristerie amènera Monsieur Cousin à rechercher les plus belles matières premières locales pour des pharmaciens et des industries pharmaceutiques comme Boiron. La création d’un laboratoire d’extraction d’ingrédients végétaux devient alors incontournable.
 
De retour d’un voyage d’affaires à Paris, le pharmacien convertit à l’entrepreneuriat revient en Ardèche avec deux experts en galénique, natifs du pays, ainsi qu’une table en bois qui accueille aujourd’hui encore les clients de la société. La mise au point d’ingrédients miracles font la réputation du laboratoire à ses débuts. La Gatuline®, extrait des bourgeons de hêtres des hautes forêts d’Ardèche, et l’Oleoxyne, produit pharmaceutique encore aujourd’hui fabriqué à Vals. Nous sommes au début des années 80 : Germandré est né.
 
Malgré des épisodes délicats, mettant sur le fil la société et ses salariés, le laboratoire a su rester la tête hors de l’eau jusqu’à sa rencontre avec son dirigeant actuel. En 2015, avec la complicité de Serge Mouton de la CCI Ardèche, Philippe Journet croise le chemin de Serge Martin, dirigeant de l’époque. 
Le passage de témoin se fait immédiatement. Le premier cherchant à racheter un laboratoire, le second à sauver le sien et tout son patrimoine.
 

Détermination et ouverture 

 
Homme de l’ombre, homme de réseau et de rencontres, homme sérieux et sensible, Philippe Journet se sent bien autour de la magnifique table en bois, monument historique de Germandré ! Originaire du sud Ardèche, fils d’un apiculteur engagé, Philippe a grandit « dans le végétal ». Après des études de vétérinaire, le jeune homme de l’époque décide de voyager, d’aider, de découvrir l’Europe de l’Est en faisant de l’humanitaire. Il poursuit sa découverte des cultures slaves en dénichant des matières premières de qualité pour l’industrie du parfum. Un métier qui le ramène à son enfance, « ayant un grand intérêt pour le parfum, pour les matières depuis tout le temps ».
 
Le 11 septembre 2001 marque un retour forcé en France.  Phillipe Journet exerce alors en tant que vétérinaire et ouvre sa clinique à Villeneuve de Berg avant de rencontrer son épouse. Ensemble, ils fondent une famille, se soutiennent et se retrouvent sur leurs essentiels, parmi lesquels la création d’une marque de cosmétiques née d’un lieu unique, résilient. Leur but : « valoriser la quintessence de ce que le milieu naturel peut offrir à travers une agriculture vertueuse ». Ce rêve se bâtit jour après jour jusqu’à être très prochainement une réalité.
 

L’intelligence du cœur   

 
Aujourd’hui, le laboratoire se porte très bien. Les clients ne viennent pas par hasard. En plus d’un savoir-faire historique, d’un sourcing exigeant, d’une approche innovante, d’un respect total de chaque étape, ils trouvent un accompagnement hors du commun. « On travaille avec du vivant. La cosmétique naturelle, c’est de la gastronomie. Les ingrédients changent selon les saisons et les années. » précise Philippe Journet avec tranquillité et passion. 
 
Et cette approche est partagée par l’ensemble des 8 membres de l’équipe, associés aux prises de décision. Le café partagé de 11h en est un bon exemple. « C’est un gain de temps ! » se réjouit le dirigeant. « Ça fait du lien et cela permet un échange d’expérience. Ce sont dans ces moments où les décisions peuvent se prendre ».
 
C’est cette même équipe qui en mars 2020, lors du premier confinement, alors que les stocks de gel hydroalcoolique sont au plus bas et que les fabricants habituels ne peuvent faire face, décide de laisser le laboratoire ouvert pour ne produire plus que de ce précieux liquide indispensable en période d’épidémie. Par sa réactivité et son professionnalisme, Germandré cosmétic a su répondre aux demandes de plus de 800 clients (administrations, gendarmerie, préfecture, laboratoire pharma, industries de l’Energie, BTP, supermarchés, entreprises du CAC40… ) ! Une action gratifiée par le gouvernement le 14 juillet dernier à l’Elysée. 
 
Depuis septembre 2020, le laboratoire est officiellement classé comme fabriquant de biocides à usage en milieu hospitalier. C’est une fierté et c’est le mérite de toute une équipe qui a reçu la confiance de son directeur. Aussi inspiré qu’inspirant, Philippe Journet a trouvé sa place à Germandré mais n’a certainement pas fini d’être en mouvement !
 

 

auteur : Amélie Clergeau 

 

2ea5c3.png
L'entreprise en bref
Entreprise : Germandré cosmétic
Commune : Vals Les Bains
8 salariés
Activité : cosmétiques
Web : http://www.germandre.com/
« « On travaille avec du vivant. La cosmétique naturelle, c’est de la gastronomie. Les ingrédients changent selon les saisons et les années. » »
Philippe JOURNETGermandré cosmétic Gérant
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.